Pilotage de base d’un monomoteur à piston

Les éléments présentés dans cet article ne concernent que la simulation de vol. Ils ne peuvent, en aucun cas, prétendre amener au pilotage d'un véritable avion.

Il est supposé que vous connaissez déjà les commandes de vol des  avions :  Action du manche à balai, du palonnier, des volets hypersustentateurs ... etc.

Chaque appareil ayant des spécificités propres, chacun se procurera les fiches techniques, fiches de performances, check list et manuel de vol de l'appareil qu'il compte utiliser. On les trouve assez facilement sur le Net. A titre d'exemple, voici le manuel de vol du Cessna 172R : manuel_de_vol_C-172R

Aucune subtilité concernant l'utilisation du logiciel de simulation, notamment les raccourcis clavier (comment régler la hauteur de son siège ... par exemple), n'est abordée ici. Il vous appartient, aussi, de savoir ajuster les contrôles de réalisme et de niveaux de difficulté de votre logiciel, afin d'obtenir le plein ressenti.

Enfin, il ne s'agit pas de cours d'instruction en tant que tels, mais plutôt d'une revue, non exhaustive, des notions et des actions telles qu'elles sont chronologiquement abordées (ou presque) durant une période d'instruction réelle, qui s'étale sur plusieurs heures : 15 à 20 en moyenne.

(suite…)

Radio électricité : Applications en aéronautique

Contact VHF avec le contrôle aérien, communications longues distances avec les centres de contrôles océaniques, transmission d'ACARS, data link, liaisons par satellite, radiobalises au sol, atterrissage tout temps, suivi et guidage radar ... La liste n'est pas exhaustive mais démontre à quel point la radioélectricité est importante pour l'aéronautique. Sans les ondes radio, le trafic aérien n'aurait jamais pu se développer, à cette échelle, avec d'aussi hauts critères de sécurité.

Mais qu'est-ce qu'une onde radio ? "Comment "ça marche", comment ça "voyage" dans l'air et pourquoi autant de systèmes différents : HF,  VHF, "micro ondes" ? Et puis pourquoi, parfois, ça ne marche pas (ce qui fait, alors, pester les pilotes, comme le personnel au sol) ?

C'est ce que cet article va essayer de vous expliquer, de façon un peu fouillée, certes,  sans néanmoins prétendre à former des ingénieurs en radioélectricité.

(suite…)

Les radiobalises aéronautiques

Que ce soit pour aider à se repérer, y compris par temps clair, ou pour permettre de naviguer alors que l'on n'a plus aucune visibilité des repères au sol, les instruments de radio-navigation embarqués sont vite devenus quasi incontournables. Aujourd'hui, les avions modernes exploitent principalement le GNSS (Global Navigation Satellite System) ... qui est un GPS, comme celui que chacun utilise dans son auto, mais un peu plus sophistiqué et dont la précision a été augmentée. Cependant, avant que l'homme soit capable de placer des satellites en orbite, d'autres moyens radioélectriques ont été exploités ... Et le sont toujours ! Ce sont les radiobalises aéronautiques.

Partant du principe que l'on utilise bien mieux un instrument quand on sait "comment ça marche", l'objectif de cet article est de vous décrire, de façon simplifiée mais néanmoins assez complète, le fonctionnement de ces dernières.

(suite…)